top of page

L’été avec le projet LIAM : des résultats positifs pour tous!

Par Nathalie Chapleau, professeure à la Faculté d’Éducation de l’Université du Québec à Montréal

 

Durant l’été, étant donné l’arrêt de la scolarisation, il est fréquent d’observer chez les élèves, un recul des apprentissages que l’on nomme « la glissade de l’été ». Afin de contrer ce ralentissement estival et pour maintenir les apprentissages en lecture et en vocabulaire d’élèves de niveau 1er cycle, plus de 70 enfants ont participé aux ateliers du projet LIAM au cours de l’été 2023. Ainsi, pour ces participants, pendant 5 semaines, deux ateliers par semaine ont été réalisés soit à la maison avec leur parent, à la bibliothèque de leur quartier avec une animatrice ou au camp de jour qu’ils fréquentaient avec leur animatrice et leur animateur. Durant l’été, ces enfants ont fait cinq activités de lecture interactive et cinq activités d’apprentissage en littératie (voir section « activités » sur le site https://www.liavecmoi.com).

 

Puisque la période estivale est un moment difficile pour rejoindre les familles, au terme du projet, nous avons évalué 42 élèves. Parmi ces participants, 20 élèves avaient fréquenté un groupe de 1re année au cours de l’année scolaire et 9 enfants provenaient d’un groupe de 2e année. Puis, 13 autres élèves fréquentaient une classe de langage du 1er cycle du primaire. En ce qui concerne le contexte dans lequel se sont déroulés les ateliers, 26 enfants ont effectué les activités à la maison, 9 élèves ont participé à celles effectuées à la bibliothèque et 7 enfants ont fait les activités au camp de jour qu’ils fréquentaient durant l’été.

 

Nous avons évalué la lecture de mots isolés, la lecture d’un texte (vitesse et précision) ainsi que le vocabulaire au mois de juin et au mois d’août. Nous avons analysé les résultats en comparant les contextes de réalisation (maison, bibliothèque et camp de jour) ainsi que les résultats aux évaluations avant et après la participation au projet LIAM.

 

L’analyse des résultats révèle que peu importe le contexte dans lequel le programme LIAM est déployé « famille », « bibliothèque » ou « camp de jour », un maintien des apprentissages est relevé pour la précision en lecture de textes et de mots. En effet, il n’y a pas de perte des acquis lorsque les résultats à ces évaluations sont comparés. Alors que pour l’apprentissage du vocabulaire, une amélioration est notée concernant les contextes « famille » et « bibliothèque ». Les élèves ont augmenté leur bagage lexical à travers les activités de littératie durant l’été. Pour les élèves en contexte de « camp de jour », c’est un maintien des apprentissages au niveau du vocabulaire qui se dégage de l’analyse des résultats.

 

Ces données confirment l’importance de lire durant l’été afin de maintenir et même de poursuivre les apprentissages en littératie. Aussi, travailler en collaboration école-famille-communauté permet de proposer des projets stimulants pendant l’été aux élèves. La réussite éducative est l’affaire de tous!

 

 


482 vues0 commentaire

Comments


bottom of page